mercredi 14 mai 2008

Dévisagé

Petit délire sous Paint Shop Pro :

Dévisagé

16 commentaires:

  1. Magnifique, Fantôme ! Vraiment.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,
    sous paint shop pro ??? Faudra nous expliquer tout cela, je suis très curieux de nature et m'adonne à la peinture et au graphisme assisté par ordinateur ... Mais là je câle !!
    De l'art que l'on ressent plus qu'on ne comprends mais à quoi bon mettre des mots où les sens suffisent à eux mêmes !

    RépondreSupprimer
  3. c'est bien sympa, jolies couleurs.

    RépondreSupprimer
  4. Merci, les amis :)

    Pour ceux que ça intéresserait, la génèse de la "chose" (de l'art, c'est un bien grand mot !) :

    D'abord, envie de couleurs, de préférence psychédéliques, comme d'hab. Donc ouverture de PSP et choix de couleurs qui me plaisent et que j'avais envie de mêler, en deux couches et avec différentes outils : pinceau, aérographe.

    Puis envie de mouvement. Alors distorsions variées avec le pinceau ad hoc (je ne me souviens plus de son nom).

    Je regarde le résultat et j'y vois une sorte de chaos, avec des tourbillons entrecroisés : il faut quelque chose emporté par le courant; et une certaine violence : il faut l'accentuer par des griffures, très contrastées. D'où les traits blancs brutaux au "couteau".

    Nouveau coup d'oeil et là, je serais bien en peine d'expliquer pourquoi, j'imagine les traits comme les fragments d'un visage, réduit en pièces par le tourbillon.

    Quelques petits traits complémentaires pour évoquer les différents éléments d'un visage, dont une moustache... parce que je ne savais pas quoi faire de la dernière griffure :(

    Le titre s'imposait : dé-visagé, écrit en un seul mot pour ne pas trop aider le visiteur ;)

    C'est ce que je trouve génial avec un logiciel comme PSP ou Photoshop (que je connais mal) : ces envies successives, je peux les satisfaire au fur et à mesure au lieu d'avoir un projet précis au départ, ou de devoir modifier laborieusement ce que j'ai déjà fait. Je crois que je ne suis pas encore mûre pour la "vraie" peinture !

    RépondreSupprimer
  5. Tu as quoi comme version de PSP?

    RépondreSupprimer
  6. La 9. Mais je regrette parfois la 6 : j'avais des tas de tubes à images sympa, alors qu'avec celle-là je ne les retrouve pas. Vue ma paresse congénitale, les tubes à image c'est précieux ;)

    RépondreSupprimer
  7. Oh mais c'est vraiment super chouette ton délire graphique ! Et sous PSP, je te tire mon chapeau : je n'arrive à rien sur ce logiciel, je préfère de loin photoshop ! mais peut importe le médium, seul le résultat compte....et c'est très réussi ce dé-visagé ! j'adore la petite moustache!

    RépondreSupprimer
  8. On dirait un dessin de Cocteau, est-ce conscient ? A bientôt !

    RépondreSupprimer
  9. Il faudra décidément que je m'accroche à Photoshop. L'apprentissage n'est pas si simple :(
    Contente que la moustache te plaise :) Si j'avais eu plus de place j'en aurais bien fait une "dalienne" !

    RépondreSupprimer
  10. Cocteau ? Non ce n'était pas conscient, mais maintenant que tu le dis je le remarque aussi !

    RépondreSupprimer
  11. Je suis d’accord avec la ressemblance avec Cocteau… Le dessin du visage avec la lune aussi d’ailleurs !

    RépondreSupprimer
  12. Ca n'a rien de volontaire, mais comme j'aime le style des dessins de Cocteau, il doit m'influencer inconsciemment.
    Ca pourrait être pire : imaginez que j'admire secrètement un quelconque peintre pompier !

    RépondreSupprimer
  13. quelques traits, de la couleur et voici un joli tableau!
    bien vu!

    RépondreSupprimer
  14. Contente que tu aimes, Melodye :)
    J'avoue qu'il me fait bien plaisir aussi !

    RépondreSupprimer
  15. Merci Véroo :)
    C'est prsque un auto-portrait réaliste : je suis fan du courant d'air et mon appart est en plein vent perpétuel. Un de ces jours je vais me trouver dispersée comme le visage de mon dessin !

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte Google/Blogger et ne souhaitez pas en créer un, choisissez "Nom/URL" comme profil. L'URL n'est pas obligatoire.