dimanche 8 mars 2009

Vagues à l'âme

Ce sens profond de l'univers
mille fois découvert par le camé dans sa défonce
mille fois inventé par le poète dans sa transe
dix mille fois oublié au fil des jours mornes
pourquoi donc me le faut-il ?

10 commentaires:

  1. Parce que c'est dans ce genre de terrain vague
    Que poussent les verts pâturages
    Vague à l'âme qui flâne dans le vent au fil de la pensée
    Où est cet endroit où le temps se perd ?
    Transporté dans l'infini des pensées vagues
    Qui remplissent notre tête sans cesse.
    Un monde à part, un microcosme intime
    Aux couleurs de mes vagues chimères.
    --------------
    Ton poème m'a tellement troublé que je n'ai pas pu m'empêcher de te faire ce petit poème éclair de mon boulot (c'est mal^^ mais ça me fait du bien ^^)

    RépondreSupprimer
  2. Je pêche dans vos réponses de quoi comprendre :)

    me re-trouver
    pensée, infini, chimères

    C'est un paysage d'errance intérieure qui se dessine, de quête piégée par l'illusion, perturbée par le trouble face à l'infini.

    Je vois vos commentaires en images : le tien, Zefyrane, comme une flèche qui vole vers sa cible, précise et juste. Le tien, Foxxy1, comme un (beau) tableau impressionniste qui brosse un univers étrangement proche de mon monde mental.

    Troublant, tout ça... Et mon employeur est lui aussi frustré des quelques minutes consacrées à y répondre ;-)

    RépondreSupprimer
  3. "Pourquoi donc me le faut-il ?" Parce que tu es humaine, tout simplement.

    RépondreSupprimer
  4. Mouche, Gwendal :)
    Ma prochaine jérémiade sera donc "mais pourquoi je suis pas un chat ?"
    Quoique... quand on se plonge dans certains yeux d'or, on navigue bien profond !

    RépondreSupprimer
  5. que se soit dans ce poème qui à l'âme des vagues, ou dans vos commentaires, je vous rejoins de toutes parts

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Découvrez hellocoton.fr , la communauté de la fine fleur des blogs féminins !

    Faites découvrir votre blog à nos utilisatrices et rejoignez vos amies,

    A tout de suite,
    Ines (http://www.hellocoton.fr)

    RépondreSupprimer
  7. "Ce sens profond de l'univers...pourquoi donc me le faut-il ? "
    La question est aussi vaste et profonde que le sens de l'univers...
    Et je pense que cette faim ne se calme avec aucune réponse .

    RépondreSupprimer
  8. ** Fille de l'Eau, je ne sais pas... Faut-il comprendre l'univers pour se comprendre soi-même, ou l'inverse ? mais il vaut mieux sans doute chercher les deux à la fois, c'est plus sûr ;-)

    ** Plume Dame, ravie de cette visite :) Une bonne occasion d'aller roder sur ton territoire et... découvrir que c'est l'équinoxe ! J'étais dans la Lune, on dirait, mais c'est bien normal ;-)
    J'aime ton accueil au printemps, bien présent ici à Paris, et particulièrement "La joie sort de son sommeil" : c'est tout le printemps en une seule phrase !

    ** anonyme Ines, fâchée avec les liens hypertextes, je n'aime ni la pub ni qu'on vienne m'assener des impératifs. Mais je te remercie de m'avoir prévenue : si je vois ailleurs un lien vers ce site, je me garderai bien de le suivre :-P
    "Blog féminin" comme presse féminine, ou quoi que ce soit de soi-disant "féminin", en langage media ça veut dire "fringues-people-mômes-maquillage-psycho ultralight-modes-cuisine... et zéro pensée autonome", c'est caricatural et insultant pour toute femme qui se veut d'abord être humain et refuse ce ghetto débilisant (non, ce n'est pas une faute de frappe). Ca réveille mon féminisme latent !

    ** chère Bulle - à propos, tu es la seule Bulle encore en activité sur mon blog, alors si tu veux laisser tomber la précision "d'Infobulle", pas de problème ! Au fait, Infobulle va enfin être référencé dans mes liens : encore un gros oubli :(
    Donc, disais-je, chère Bulle, j'aurais tendance à être d'accord avec toi. J'ai parfois l'intuition qu'il n'y a pas vraiment de réponse, pas de connaissance fondamentale qu'on puisse atteindre (sous une forme incarnée en tout cas ;-) Reste juste la soif de connaissance et de (com)préhension de l'univers, le questionnement... mais c'est déjà un gros morceau !

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte Google/Blogger et ne souhaitez pas en créer un, choisissez "Nom/URL" comme profil. L'URL n'est pas obligatoire.